Nos analyses
16237
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16237,page-child,parent-pageid-15660,bridge-core-2.1,cookies-set,cookies-accepted,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-19.7,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-6.2.0,vc_responsive
 

Nos analyses

Exemple 2.

Perspectives hôtelières à Paris

Première destination touristique au monde, première ville de congrès au monde, le Grand Paris compte environ 1500 hôtels.

La croissance régulière des arrivées hôtelières d’étrangers, ainsi que les saturations constatées lors des grands Salons ou événements, ne doit pas faire oublier qu’avec un taux d’occupation de 76.3% en 2015, le Grand Paris dispose d’une capacité hôtelière résiduelle significative. L’offre parahôtelière des particuliers (Airbnb notamment) crée par ailleurs une capacité alternative importante aux hôtels de faible classement. Enfin, de nombreuses initiatives privées ou publiques ont été lancées pour augmenter substantiellement le nombre de chambres disponibles du Grand Paris.

La plus grande sélectivité s’impose donc pour réaliser un investissement gagnant en immobilier hôtelier. La clé : viser les hôtels parisiens exploités par des indépendants et sur lesquels une revalorisation (extension, rénovation, amélioration des ratios d’exploitation) est possible.